Les Oeuvres de la Mie de Pain
     
Les Oeuvres de la Mie de Pain
La Mie de Pain ,

Editing en cours..

l'Urgence de l' Insertion.

"Les Autres" car ce sont eux , vous et moi ...
La rue et ceux qui y vivent, fait souvent peur, on passe devant sans plus s'arrêter, ou l'on accélère le pas.
Le rejet et le dégout y sont parfois mêlés, la hantise que cela nous arrive est une peur que certains éprouvent .
Ceux qui s'y retrouvent ne l'ont pas choisi, et une main tendue d'où qu'elle vienne peut parfois faire la différence ,
car rien n'est pire que l 'indifférence.

Je crois que quelques jours sans rentrer chez moi , me laver, diner et avoir ce fameux toit sur la tête me rendrait fou de désespoir,
et je ne sais ce que je deviendrai si c'était le cas, et qu'elle serait la carapace que je saisirai pour y survivre.
Je crois que seul ceux qui y sont passés peuvent me raconter ce vécu .
Alors je suis allé rencontrer ses "Autres" dans un entre deux ,
dans un foyer d'urgence qui propose depuis plus d'un siècle un abri, pour une ou plusieurs nuits et la possibilité de se reconstruire sur le long terme.
Ces hommes sont souvent devenu comme des "victimes" , car blessé , oui je le crois la rue blesse, use et parfois tue .
La promiscuité de la vie en foyer est très difficile à accepter , mais ceux qui si sont rendus étaientt épuisés du dehors , la faim , le froid , l'isolement, la rupture de tout affectif
le regard de l'autre devenu humiliant.
La difficulté angoissante au petit matin devant cette nouvelle journée ,
de se retrouver devant cette réalité d'un monde pressé et compétitif ; alors que la blessure n'est pas encore soignée.
Voila une partie de ce que j'ai constaté en allant à la rencontre de mes frères humains

"De toutes les idées préconçues véhiculées par l’humanité, aucune ne surpasse en ridicule les critiques émises sur les habitudes des pauvres par les biens logés, les biens chauffés et les biens nourris" (Herman Melville)
Top